UA-199771119-1
 
Rechercher

Connaissez-vous l'hypnose erycksonienne?

Dernière mise à jour : 18 janv.


L’hypnose ericksonienne est pratiquée aujourd’hui dans certains centres de soins, chez des thérapeutes pour traiter des maux du corps, comme ceux de l’esprit.

Si cette discipline peut paraître énigmatique, nous allons essayer de l’éclairer pour vous. Alors, c'est quoi au juste l'hypnose ericksionienne ? Pour le savoir, découvrez notre dossier spécial.


Lorsqu’on est hypnotisé, l’inconscient prend le dessus et le conscient se met en veille. Grâce au thérapeute, il est possbile d'accéder à l’inconscient où se trouvent informations intimes, traumatismes refoulés, injonctions de nos parents, etc. Nous apprenons à un moment donné de notre vie à réagir de telle ou telle façon à une situation. Mais ce n’est pas nécessairement la meilleure manière... aujourd’hui. Ces acquis peuvent alors devenir pesants et devenir des symptômes qui nous gênent, nous handicapent.


La particularité de l’hypnose ericksonienne


Milton Erickson, à l’origine de l’hypnose ericksonienne, estime que nos comportements inconscients ont toujours un but positif. Un comportement, au sens large (émotions, pensées et croyances comprises), même s’il est désormais un symptôme invalidant, a été à un moment donné une réaction positive de « survie ». Lors de l'hypnose ericksonienne, le thérapeute va vous aider pour peu que vous ayez une participation active, à faire un retour en arrière pour vous en libérer. Le thérapeute va vous permettre d’éprouver la situation de nouveau, cette fois avec les ressources qui vous manquaient à l’époque : assurance, tranquillité... Le but est de désapprendre le mode de comportement et de le remplacer par un nouveau, mieux adapté. Le thérapeute vous guide pour vous connecter à votre inconscient, mais c’est vous qui agissez.


Voici, quelques particularités, quelques principes de base de l’hypnose ericksonienne :


> L'hypnose éricksonienne n'est pas la transe, elle utilise la transe.


> Le patient possède tout ce qu'il faut en lui pour s'en sortir.


> Il n’est pas nécessaire de rendre conscient ce qui est inconscient. Ce qui compte est le résultat. L’hypnose ericksonienne appartient à ces thérapies brèves qui ne cherchent pas à expliquer pourquoi « on en est arrivé là » (ce qui est le domaine de l’analyse). L’idée est d’identifier comment s’est mis en place un certain comportement à un certain moment de la vie et de voir, de projeter, ce que l’on veut pour maintenant et après. Donc, ce qui se trouve entre le point de départ et le point d’arrivée, peut rester stocké dans l’inconscient. Il n’est pas utile que tout vienne dans le conscient.


> Il n’est pas nécessaire que les mécanismes mentaux soient analysés. Encore une fois, il s’agit d’une thérapie brève, très différente, dans ses méthodes, de la psychanalyse.


> Les suggestions ne sont pas directes. L'hypnose éricksonienne est une hypnose permissive : « vous pouvez faire ceci ou cela ou même rien du tout ».


> Le travail se fait à deux, thérapeute et patient, d’égal à égal. Aucune notion hiérarchique de dominant-dominé ou soignant-soigné. Donc, tout le processus s’effectue en accord avec le patient. L'état de transe est un état co-construit.


> Il s’agit d’un protocole individualisé. En fonction des besoins et des attentes de son patient, en fonction aussi de sa sensibilité, de ses réactions, le thérapeute utilisera plus volontiers certains outils. C'est un travail « sur mesure ». Les métaphores, les anecdotes et les contes sont très largement utilisés. Ils parlent directement à l'inconscient et lui offre des exemples de résolution de problèmes qui permettront de retrouver des sensations positives anciennes, à mettre en remplacement à des sensations négatives présentes.


Mais en pratique, comment se déroule l'hypnose ericksonienne ? Quel est le tarif d'une séance ? D’abord bien choisir son thérapeute. Le meilleur moyen, une fois vérifié la formation : le bouche à oreille. Quand un thérapeute est efficace, généralement, ça se sait ! Lorsque vous rencontrez pour la première foi, un thérapeute, vous êtes en droit de lui poser toutes les questions qui vous préoccupent. Il est en devoir de vous répondre. Et si vous ne vous sentez pas en confiance : changez ! La séance se pratique en vis à vis : deux fauteuils confortables en face à face. Lors de la première séance, le thérapeute vous demandera d’exprimer votre problème et votre projet. Lors de la première ou de la deuxième séance, en fonction des personnes, il vous demandera de lui raconter les faits marquants de votre vie. S’il s’agit d’un enfant, le thérapeute pourra entendre l’enfant, puis les parents, puis de nouveau l’enfant. Il est fréquent que sur un même problème, la version diffère de l’enfant aux parents : le ressenti n’est pas le même et ce qui peut paraître traumatisant aux parents, ne le sera pas forcément pour l’enfant (qui craint avant tout pour ses parents !). Une fois cernée précisément la demande, le problème à traiter, une fois une sorte de « contrat » passé entre le patient et son thérapeute, les séances pourront commencer. Prix d'une séance d'hypnose ericksonienne

Il faut généralement compter entre cinq et dix séances d’une heure chacune, à raison d’une fois par semaine. Des « exercices » comme ceux pratiqués en thérapie comportementale et cognitive, peuvent être réalisés entre chaque séance. L'hypnose ericksonienne n’est pas prise en charge par l’assurance maladie quand elle n’est pas pratiquée par un médecin. Le prix de la séance d'hypnose ericksonienne varie de 50 à 70 euros, en moyenne.


En pratique, comment se déroule une séance type d'hypnose ericksonienne ? Vous êtes installé confortablement dans votre fauteuil, face à votre thérapeute. Alors commence la séance d'hypnose ericksonienne.

La parole est très importante. Le thérapeute vous parle, vous raconte des histoires, des contes qui correspondent à votre sensibilité. Vous vous concentrez sur votre corps (le poids de vos pieds sur le sol, la sensation de votre dos sur le fauteuil, etc.). Et la voix du thérapeute, les intonations particulières qu’il prend, vous apaisent. Vous en oubliez progressivement ce qui vous entoure, pour vous centrer sur vous-même. Vous vous laissez conduire vers des images mentales. Une sorte de rêve éveillé. Vous êtes conscient. Mais dans un état de conscience particulier. Agréable. Votre imagination devient plus fertile.

Le thérapeute continue de vous parler sous forme de métaphores ou de contes. Il vous fait vivre certaines expériences dans différentes temporalités (passé, présent, futur). Vous ne parlez pas, mais votre inconscient « répond » aux questions du thérapeute par l’intermédiaire du corps, d’un geste, convenu entre le thérapeute et vous : un mouvement de doigt pour dire oui ou non, par exemple.

Fin de la séance Cette période d’hypnose peut durer une demi-heure ou davantage. Après cela, vous revenez à un état de conscience « normal ». Vous vous sentez détendu mais en pleine possession de vos moyens : après la séance, vous pouvez reprendre le volant, si vous êtes venu en voiture.

Pour la suite, c’est vous qui décidez de la fréquence des séances.

L’hypnose ericksonienne : pour qui ? Et pour soigner quoi ? Attention : l’hypnose ericksonienne ne prétend pas faire des miracles. Si un thérapeute estime pouvoir guérir ou soigner le cancer, par exemple, méfiez-vous ! L’hypnose permet de traiter et d’améliorer des symptômes, comme des douleurs. Elle est particulièrement active sur les phobies, sur les troubles obsessionnels, les addictions, les angoisses, le stress, la confiance en soi. Elle peut être également indiquée sur les troubles du sommeil ou sur le tabagisme.

Chez l’enfant, le nombre des séances est souvent plus réduit que chez l’adulte. L’enfant a eu moins de temps pour ancrer ses comportements et pour établir des résistances. Et surtout, il n'a pas d'a priori, il prend les protocoles thérapeutiques comme des jeux.







Posts récents

Voir tout

C'est quoi la bonne humeur ? La bonne humeur est un état d'esprit généralement joyeux et positif. Les personnes qui sont de bonne humeur sont généralement plus optimistes, plus confiantes et moins sus

Comment l'eczéma est-il lié au stress? L'eczéma ou dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui peut être déclenchée ou aggravée par le stress. Le stress peut altérer le fonctionnem

REVE DE FEU: pourquoi? Je fais souvent un rêve étrange et pénétrant, comme dit le poète...et j'aimerais tant le comprendre... Quelle est la signification d'un rêve de feu? Le feu est un symbole très p