UA-199771119-1
top of page
Rechercher

Comment savoir si mon psy ne gère pas son contre-transfert

Dernière mise à jour : 8 mars

Le contre-transfert est un concept en psychanalyse qui se réfère aux réactions émotionnelles et aux perceptions inconscientes du thérapeute envers le patient.

Il peut être influencé par les propres expériences, les préjugés et les sentiments du thérapeute, ce qui peut parfois affecter la qualité de la relation thérapeutique.


Qu'est ce que le transfert et le contre transfert?






Le transfert et le contre-transfert sont deux concepts importants en psychanalyse, développés par Sigmund Freud, qui se réfèrent aux dynamiques interpersonnelles qui se produisent dans la relation entre le patient et le thérapeute. Voici une explication de chacun de ces concepts :


Le transfert :


Le transfert fait référence aux sentiments, aux attitudes et aux réactions émotionnelles que le patient développe envers le thérapeute, souvent influencés par des expériences passées. Ces sentiments peuvent être positifs, négatifs ou ambivalents, et ils sont souvent une répétition ou une projection des relations antérieures du patient avec des figures d'attachement importantes, comme les parents ou les partenaires romantiques.

Le transfert est considéré comme un aspect naturel du processus thérapeutique et peut fournir des informations importantes sur les schémas de pensée et de comportement du patient.


LE CONTRE-TRANSFERT :


Le contre-transfert fait référence aux réactions émotionnelles, aux perceptions et aux jugements inconscients que le thérapeute développe envers le patient.

Ces réactions sont souvent influencées par les propres expériences, les peurs, les désirs et les préjugés du thérapeute.

Le contre-transfert peut être positif, négatif ou ambivalent, et il peut influencer la qualité de la relation thérapeutique et la manière dont le thérapeute perçoit et interagit avec le patient. Les thérapeutes doivent bien reconnaître et gérer leur contre-transfert de manière appropriée afin de maintenir une relation thérapeutique saine et productive.


En résumé, le transfert se réfère aux sentiments du patient envers le thérapeute, tandis que le contre-transfert se réfère aux sentiments du thérapeute envers le patient.

Ces deux phénomènes peuvent jouer un rôle important dans la relation thérapeutique et peuvent être explorés et utilisés de manière constructive pour aider le patient à comprendre et à résoudre ses difficultés émotionnelles.






Comment savoir si mon psy ne gère pas son contre-transfert?


Si vous vous interrogez sur la gestion du contre-transfert par votre thérapeute, voici quelques signes à surveiller :

  1. Sur-réaction ou sous-réaction aux propos du patient : Ssi votre thérapeute semble réagir de manière excessive ou insuffisante à ce que vous partagez lors des séances, cela peut être un indicateur de contre-transfert non géré. Par exemple, une réaction de colère ou de rejet disproportionnée pourrait être liée aux propres réactions émotionnelles du thérapeute.

  2. Projection de sentiments ou de jugements : si votre thérapeute semble projeter ses propres sentiments ou jugements sur vous, cela peut être un signe de contre-transfert non résolu. Par exemple, s'il vous semble qu'il vous traite de manière différente ou vous juge sévèrement sans raison apparente, cela peut indiquer qu'il est influencé par ses propres réactions émotionnelles.

  3. Manque d'empathie ou d'écoute : si votre thérapeute semble peu réceptif à vos émotions ou à vos besoins pendant les séances, cela peut indiquer qu'il est submergé par son contre-transfert. Un manque d'empathie ou d'écoute peut compromettre la qualité de la relation thérapeutique et entraver le processus de guérison.

  4. Changements fréquents dans l'approche thérapeutique : si votre thérapeute change fréquemment d'approche thérapeutique ou de techniques sans raison apparente, cela peut être le signe qu'il est influencé par ses propres réactions émotionnelles non résolues.

Si vous avez des préoccupations concernant la gestion du contre-transfert par votre thérapeute, parlez-en ouvertement avec lui.

Une communication ouverte et honnête peut aider à clarifier les malentendus et à renforcer la relation thérapeutique. Si vous ne vous sentez pas à l'aise de discuter de vos préoccupations avec votre thérapeute, vous pouvez envisager de rechercher un autre professionnel qui vous convient mieux.

Comments


bottom of page