Rechercher

Votre bien-être n’a pas de prix, tout comme votre bonheur

Interview de Christine DELMAR



1- COMMENT SAVOIR SI UNE PERSONNE EST UN.E VRAI.E AMI.E ?

Il me semble important de faire la distinction entre des connaissances, des relations, des copains-copines et des ami.e.s. Une connaissance est une personne que l’on a rencontrée, dont on a les coordonnées, mais avec laquelle on n’entretient pas de relation. Avec nos « relations », l’affectif ne rentre pas en ligne de compte : tout repose sur l’intérêt mutuel. Les copains-copines sont des personnes avec qui on aime passer du bon temps, partager des plaisirs. Mais, c’est avec ses ami.e.s que l’on partage ce qui nous tient à cœur, ou ce qui le secoue. Quand on a du chagrin ou quand on rencontre une difficulté, on se tourne immanquablement vers ses ami.e.s. Parce que l’on sait que l’on aura une oreille attentive, une réponse bienveillante et un geste affectueux. Quand on a des ami.e.s, on n’est jamais seul.e. On juge de la profondeur d’une amitié quand des ami.e.s se tiennent côte-à-côte dans les moments difficiles, mais aussi quand ils ou elles se pardonnent mutuellement leurs erreurs, leurs défaillances, leurs petitesses. L’amitié est une histoire d’amour. Personnellement, ce que je préfère chez mon meilleur ami, c’est qu’il m’oblige, par ses différences et ses choix aux antipodes de ce que je suis, à repousser mon seuil de tolérance et à augmenter ma capacité d’amour. Une fois, j’ai eu à faire le choix cornélien entre notre amitié de trente ans et mes convictions les plus ancrées… j’ai choisi l’amitié. J’ai eu doublement raison de suivre mon cœur : j’ai gardé mon meilleur ami et en plus, il s’est, quelques mois plus tard, rangé à mes convictions !


2- FAUT-IL CONTINUER DE FREQUENTER DES PERSONNES QUI SONT MAUVAISES POUR NOUS ?

La vraie question est : Pourquoi accepter de souffrir ? Pourquoi se résigner à se laisser empoisonner la vie par une personne néfaste ? Je rappelle que chacun.e doit prendre soin de soi D’ABORD. Le premier devoir que nous avons est toujours envers nous-même : Il s’agit de s’assurer que tout va pour le mieux pour nous. Comment ? En s’offrant du bon et en rejetant le mauvais. Donc, il est normal -je dirais même sain- de s’entourer de personnes bienveillantes et d’éloigner ou de neutraliser les personnes qui nous font du mal. Ne donnez jamais à quelqu’un le droit de vous maltraiter sous prétexte de stress, de jalousie, de hiérarchie, de (faux) amour ou pour toute autre raison. Il faut savoir être ferme pour se faire respecter. Ferme ne veut pas dire violent.e ou brutal.e. Etre ferme, c’est avoir la certitude d’être dans son bon droit et affirmer, haut et fort, ce qui est pour soi de l’ordre de l’inacceptable. Votre bien-être n’a pas de prix, tout comme votre bonheur. N’acceptez pas, par peur, par amour, par fidélité, ou par mésamour de vous-même, d’être l’objet de piques méchantes, de remarques assassines ou de coups bas. N’acceptez pas de subir un harcèlement érigé en système de domination et encore moins de maltraitance physique ! Ne faites pas le gros dos, n’attendez pas que ça passe, ne transigez pas… révoltez-vous ! Expliquez calmement à la personne toxique l’effet de ses faits et gestes sur vous. Donnez-lui sa chance et un peu de temps pour transformer son comportement. Si elle continue son œuvre néfaste, il est temps de rompre les amarres, soit en l’éloignant, soit en vous éloignant. Mettre fin à une relation est parfois une preuve d’amour de soi.



3- COMMENT TRAVAILLER SA GRATITUDE/ RECONNAISSANCE ENVERS LES GENS QUI SONT LA POUR NOUS, QUI NOUS RENDENT SERVICE ?

La gratitude est un merveilleux moyen d’atteindre le bonheur. Car elle nous amène à voir les infinies bénédictions que nous recevons sans cesse. C’est un moyen de développer sa pleine conscience et d’ouvrir son cœur. Alors, comment faire ? Pour être reconnaissante, il faut d’abord savoir pourquoi et à qui. Je vous invite à lister d’abord, toutes les personnes qui vous ont aidé.e dans votre vie, puis toutes celles qui vous ont apporté de l’amour et de la joie. Si la liste est trop longue, limitez-vous aux personnes les plus importantes ou alors focalisez-vous sur le mois qui vient de s’écouler. Et remerciez-les par écrit ou à l’oral. C’est toujours agréable de recevoir un « merci ». C’est une expression d’amour et ça donne du sens à notre vie que de compter pour quelqu’un.

Pour apprendre à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, je vous conseille de pratiquer quotidiennement la gratitude. En remerciant chaque jour la Vie, le Divin, l’Univers -appelez-le comme vous voulez-, pour trois bonnes choses qui vous sont arrivées, vous développerez un sentiment d’abondance plutôt qu’un sentiment de manque. Personnellement, je remercie quotidiennement pour les bénédictions que j’ai reçues dans le passé, que je reçois en ce jour et que je recevrai demain. Du coup, c’est tous les jours Noël !

4- AVOIR UNE ROUTINE : SE LEVER TOT, SE COUCHER TOT / EST-CE BENEFIQUE POUR SE SENTIR MIEUX ET ETRE HEUREUX.SE ?

Malgré ce qu’affirme le dicton, le monde n’appartient pas qu’aux lève-tôt ! Tous les artistes vivent la nuit et s’en portent très bien ! Cependant, la nature voudrait que l’on vive en harmonie avec le cycle naturel du jour et de la nuit. Notre horloge biologique s’en porterait mieux. Dans les monastères chrétiens ou bouddhistes, mais aussi dans les ashrams indiens, on se lève toujours à l’aube parce que la paresse est interdite, mais aussi parce qu’au lever du soleil, l’énergie est très particulière. Pour avoir fait de nombreuses retraites, je sais qu’à cette heure-là, on a la sensation que le jour est nouveau, vierge, pur et plein de promesses. Tout semble alors possible… Les prières ou méditations prennent une saveur particulière, nous donnant le sentiment d’une proximité palpable avec le Divin, d’une véritable communion.


5- ARRETER LES ECRANS PLUSIEURS HEURES AVANT DE DORMIR AMELIORE-T-IL VRAIMENT LE SOMMEIL ?

Les études montrent que l’utilisation d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone avant de dormir affecte notre horloge biologique. Mais, qu’est-ce qui a le plus d’impact négatif : la lumière bleue des écrans ou l’activité cérébrale qu’ils induisent ? Ce qui est sûr, c’est que le sommeil nécessite un relâchement de l’attention, un arrêt des cogitations. Si vous avez du mal à vous endormir, je vous invite à détendre chaque partie de votre corps en commençant par les pieds et en terminant par la tête, tout en respirant profondément. Acceptez de vous laisser glisser dans les bras de Morphée !


A propos de Christine DELMAR


Christine Delmar est coach dans l’art du bonheur. Après avoir été journaliste (notamment à Psychologies), écrivaine, organisatrice de conférences, formatrice en entreprise, elle a créé sa méthode de coaching Le bonheur t’attend. Intimement convaincue que le bonheur est notre raison d’être à tous, elle accompagne toute personne cherchant à se libérer de ses freins au bonheur ou désirant retrouver sa paix et sa joie intérieures. En « coaching résidentiel », concept qu’elle a inventé, elle reçoit à son domicile provençal pour un travail en profondeur d’une durée allant de 24h à 14 jours. Elle propose également des coachings en ligne sur le bonheur, le sens de la vie ou encore la réussite amoureuse et anime des retraites spirituelles laïques. Elle est l’auteure de deux jeux de cartes, Bonheur et Bonheur au travail, à des fins de développement personnel et professionnel. Enfin, elle anime en entreprise des formations au Bonheur au travail.

Christine pratique depuis 20 ans des arts énergétiques et différentes formes de méditation (yogique, zen, Pleine Conscience) auxquelles elle a été initiée par de grands Maîtres.

www.lebonheurtattend.com


Le Bonheur t'attend


www.lebonheurtattend.com

https://m.youtube.com/channel/UC1gktqsLzPpYYvK4AINYnuQ

www.linkedin.com/in/christine-delmar-860b9289/

https://www.facebook.com/groups/257200408144916/


96 vues0 commentaire
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • TIC Tac
  • icon-triller1-01
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Pinterest Icône