UA-199771119-1
 
Rechercher

Qu'est ce que la bienveillance?

Comment avez-vous fait preuve de gentillesse envers quelqu'un aujourd'hui ? Comment quelqu'un d'autre a-t-il été gentil avec vous ?


Alors que l'on reconnaît de plus en plus que le harcèlement est une épidémie répandue sur les lieux de travail et dans les écoles, il est impératif de retrouver nos racines de gentillesse.


Les efforts déployés dans le monde entier pour mettre en lumière la gentillesse ont conduit à l'élaboration de programmes et de journées consacrés à la gentillesse et à la compassion.


Il existe d'innombrables organisations dont la mission est de répandre la bonté. En lisant cet article, vous découvrirez plusieurs d'entre elles. Vous découvrirez également des personnes ordinaires qui font des choses ordinaires avec des résultats extraordinaires.



Qu'est ce que le concept de la bienveillance?




La bienveillance est l'attitude d'une personne qui est toujours disposée à faire preuve de gentillesse et de compassion envers autrui. Elle se caractérise par un comportement attentionné et aimant, sans être intrusive ni envahissante. La bienveillance est souvent considérée comme une vertu fondamentale, car elle permet de cultiver des relations saines et enrichissantes avec les autres. Elle est également un excellent moyen de se sentir bien dans sa peau et de mieux gérer son stress au quotidien.


La bienveillance envers soi-même


Il est important de se montrer bienveillant envers soi-même. Cela signifie que vous devez vous traiter avec douceur et respect, et que vous devez vous accorder le temps et l’espace nécessaires pour prendre soin de vous. Cela peut sembler égoïste, mais en réalité, c’est une forme de self-care, et c’est crucial pour votre bien-être. Voici quelques conseils pour vous aider à être plus bienveillant envers vous-même .


1. Apprenez à vous pardonner.


Nous sommes tous humains et nous faisons tous des erreurs. Ce n’est pas un signe de faiblesse de reconnaître que vous avez commis une erreur et de vous pardonner. En fait, c’est une forme de bienveillance envers soi-même. Cela signifie que vous êtes assez fort pour admettre vos erreurs et que vous avez suffisamment confiance en vous pour vous pardonner et poursuivre votre chemin.


2. Apprenez à vous dire « non ».


Il est important de savoir dire « non » lorsque vous n’êtes pas en mesure de faire quelque chose, ou lorsque vous ne le voulez pas vraiment. Cela peut être difficile, surtout si vous avez tendance à vouloir faire plaisir aux autres, mais vous devez vous rappeler que vous êtes important aussi. Il est parfaitement acceptable de mettre votre bien-être en premier.


3. Prenez soin de vous physiquement.


Prendre soin de votre corps est une forme de bienveillance envers vous-même. Cela signifie manger des aliments sains, faire de l’exercice régulièrement et vous reposer lorsque vous en avez besoin. En prenant soin de votre corps, vous vous sentirez mieux dans votre peau et vous aurez plus d’énergie pour faire face aux défis de la vie. Massez-vous, relaxez-vous, méditez. Travaillez votre beauté au naturel.


4. Prenez soin de votre mental.


Tout comme votre corps, votre mental a besoin d’être entretenu. Faites de l’exercice régulièrement, pratiquez des techniques de relaxation et essayez de vous concentrer sur les choses positives de la vie. En prenant soin de votre mental, vous serez mieux équipé pour faire face aux difficultés de la vie et vous vous sentirez mieux dans votre peau.


5. Apprenez à vous accorder du temps.



Il est important de prendre du temps pour vous détendre et vous déconnecter des réseaux sociaux.

La bienveillance envers les autres


La bienveillance est l'attitude d'un individu envers les autres qui consiste à vouloir leur bien-être et à être préoccupé par leur bonheur.

C'est une disposition affective favorable à l'autre, fondée sur la compassion et l'empathie. La bienveillance est un état d'esprit qui s'exprime à travers les actes et les gestes de bienveillance envers les autres.

Elle peut se manifester de différentes manières : en étant à l'écoute de l'autre, en lui offrant un soutien moral, en l'aidant dans les difficultés, en lui témoignant de la considération, en lui montrant de la sympathie, etc.

La bienveillance est une attitude qui favorise la communication, le partage et la solidarité. Elle permet de mieux comprendre l'autre et de créer des liens plus forts et plus durables.

La bienveillance est un état d'esprit qui peut être développé par chacun d'entre nous. C'est une attitude qui s'apprend et se cultive. Il est important de se rappeler que la bienveillance envers les autres commence par la bienveillance envers soi-même.

La bienveillance envers les situations difficiles


La bienveillance est l'une des principales vertus humaines.

La bienveillance est l'attitude qui consiste à vouloir le bien des autres, à les aider dans leurs difficultés et à les soutenir dans leurs efforts. La bienveillance est une attitude fondamentale dans les relations humaines.

La bienveillance est la base de la solidarité, de l'entraide et de la fraternité. La bienveillance est un sentiment qui nous pousse à aider les autres, à partager leur souffrance et à leur apporter notre soutien. La bienveillance est une attitude qui fait de nous des êtres humains plus sensibles et plus humbles.

Dans le contexte actuel de crise, de conflits et de tensions, la bienveillance est plus importante que jamais. La bienveillance nous permet de surmonter les difficultés, de dépasser les différences et de nous unir dans le but de construire un monde plus juste et plus fraternel. La bienveillance est un antidote aux discours haineux et aux actes de violence.

La bienveillance nous permet de nous ouvrir aux autres, de les comprendre et de les respecter.


La bienveillance est une attitude qui s'apprend.


La bienveillance s'apprend dans la famille, à l'école, dans les groupes de jeunes, dans les clubs de sport, dans les associations. La bienveillance s'apprend en écoutant les histoires des autres, en lisant des livres, en regardant des films, en discutant avec les autres. La bienveillance s'apprend en se mettant à la place des autres, en essayant de comprendre ce qu'ils ressentent et ce qu'ils vivent. La bienveillance s'apprend en faisant preuve de tolérance, d'ouverture d'esprit et de respect.


La bienveillance est un état d'esprit.


La bienveillance est une attitude qui doit être cultivée tous les jours. La bienveillance est un choix. C'est un choix de vie. C'est un choix qui nous rend plus heureux, plus épanouis et plus humains.


Alors, choisissons la bienveillance !

La bienveillance envers les émotions


Les émotions sont une partie importante de la vie humaine et il est important de les traiter avec bienveillance.

Les émotions nous permettent de ressentir des choses profondément, de nous connecter avec les autres et de nous exprimer.

Elles sont un moyen important de communiquer et de nous connecter avec les autres. Cependant, les émotions peuvent aussi être difficiles à gérer et à comprendre.

Parfois, elles peuvent nous submerger et nous faire sentir incontrôlables.


C’est pourquoi il est important de traiter les émotions avec bienveillance. La bienveillance envers les émotions signifie les accueillir avec douceur et compassion, sans jugement ni critique. Cela signifie les accepter comme elles sont et les traiter avec douceur. La bienveillance envers les émotions peut être un moyen de les comprendre et de les gérer de manière plus efficace.

Elle peut nous aider à prendre soin de nous-mêmes et à mieux nous connecter avec les autres. La bienveillance envers les émotions est un processus continu et c’est quelque chose que nous pouvons apprendre à faire.


Voici quelques conseils pour être plus bienveillant envers les émotions :


Apprenez à les reconnaître :


Les émotions peuvent être difficiles à comprendre et à gérer si vous ne les reconnaissez pas. Apprenez à les identifier en les nommant. Cela peut vous aider à les comprendre et à les accepter.


Soyez patient.e :


Les émotions peuvent être difficiles à gérer et il peut être facile de vouloir les ignorer ou de les refouler. Cependant, cela peut être contre-productif et peut entraîner une accumulation de tension. Apprenez à être patient avec vous-même et à accepter que les émotions prennent du temps à être traitées.


Soyez gentil.le avec vous-même :


La bienveillance envers les émotions signifie les traiter avec douceur et compassion. Cela signifie être gentil avec vous-même et ne pas vous juger. Traitez-vous avec bienveillance et douceur, comme vous le feriez avec un ami.



Prenez soin de vous :


Prendre soin de vous-même est important pour être en mesure de prendre soin des autres. Prenez le temps de vous reposer, de vous détendre et de faire ce qui vous fait du bien. Cela vous aidera à être plus doux avec les autres.

La bienveillance envers les pensées


Dans le cadre de la bienveillance, il est important de faire preuve de bienveillance envers les pensées qui nous traversent l'esprit. Les pensées négatives et les pensées positives ont toutes leur place dans notre esprit, et il est important de les accueillir toutes avec bienveillance.


Les pensées négatives peuvent être difficiles à accepter, mais elles font partie de nous et il est important de les traiter avec bienveillance. Les pensées positives peuvent nous aider à voir les choses sous un jour plus positif, mais elles ne doivent pas être considérées comme étant plus importantes que les pensées négatives. Toutes les pensées ont leur place et il est important de les accueillir toutes avec bienveillance.


La bienveillance est un concept qui désigne l'attitude et le comportement d'une personne envers autrui. Ce concept implique le fait d'être aimable, de montrer de la compassion et de vouloir le bien d'autrui. La bienveillance est souvent considérée comme une vertu, et elle peut se manifester de différentes manières. Par exemple, on peut être bienveillant en étant patient et en écoutant les autres, en leur montrant de l'empathie ou en leur offrant un soutien. La bienveillance peut être un comportement naturel, mais elle peut aussi être cultivée. En effet, il est possible d'apprendre à être plus bienveillant, et cela peut avoir de nombreux bienfaits, tant sur le plan personnel que professionnel.

FAQ


Question: Qu'est-ce que la bienveillance?

Réponse: C'est l'attitude qui consiste à vouloir le bien d'autrui.


Question: Pourquoi est-il important d'être bienveillant?

Réponse: L'être humain a besoin d'être entouré de bienveillance pour se sentir bien dans sa peau et dans sa vie. Elle favorise la confiance en soi et les relations sociales sereines.


Question: Comment être bienveillant?

Réponse: Il est important de savoir écouter les autres, de les comprendre et de leur faire preuve de patience. Il faut aussi savoir les encourager et les soutenir dans les moments difficiles.


Question: Quels sont les effets de la bienveillance?

Réponse: Elle a des effets positifs sur la santé physique et mentale de l'être humain. Elle permet de diminuer le stress, l'anxiété et la dépression. Elle favorise également la concentration et la créativité.


Question: La bienveillance est-elle compatible avec l'exigence?

Réponse: Oui, elle peut très bien s'accompagner d'exigence. L'être humain a besoin de se sentir aimé et accepté tout en étant stimulé à progresser et à donner le meilleur de lui-même.

Partagez vos recommandations de livres et vos suggestions d'actes de bonté, vous pourriez inspirer d'autres personnes.




Quelle est la signification de la bonté ?

La bonté est-elle simplement le fait d'être gentil avec quelqu'un ou y a-t-il plus que cela ? En quoi est-elle identique ou différente de l'altruisme ? Une personne peut-elle être gentille sans vouloir quelque chose en retour ? La gentillesse est-elle un service rendu aux autres, à soi-même, ou aux deux ?


Telles sont les questions que se posent les philosophes, les psychologues, les sociologues et les théologiens. Personne n'a les réponses, mais beaucoup ont tenté d'y voir plus clair par le biais d'expériences. Ces expériences cherchent à mieux comprendre ce qui motive le comportement altruiste des individus.


Certains chercheurs ont découvert que les êtres humains recherchent la coopération. Nous voulons nous entendre. Lors d'un test utilisant une approche de jeu de biens publics, Rand, Greene et Nowak (2012) ont appris que des décisions plus rapides entraînaient une plus grande coopération. De leur point de vue, cela se produit parce qu'une prise de décision plus longue implique une délibération minutieuse. Lorsqu'on nous demande de prendre une décision tout de suite, nos actions sont plus intuitives.


Leurs travaux constituent un excellent point de départ pour aborder ce sujet, mais nous commencerons par une définition de la gentillesse.


C'est une action bienveillante et utile dirigée intentionnellement vers une autre personne, elle est motivée par le désir d'aider autrui et non pour obtenir une récompense explicite ou pour éviter une punition explicite.


"Le désir d'aider autrui" fait penser à la compassion qui consiste à agir pour réduire la souffrance.


Qu'est-ce donc que l'altruisme ?

L'essence du comportement altruiste est le désintéressement. Une personne agit au service des autres sans se soucier de son propre bien-être ou de ses besoins. Par exemple, une personne âgée entre dans une rame de métro bondée. Il n'y a pas de sièges disponibles. Voyant cela, un étranger ramasse son sac à outils surchargé sur le sol, se lève et offre son siège. Ce comportement pourrait être altruiste.


L'altruisme est-il un trait inné ? Selon Hepach, Vaish et Tomasello (2012), les êtres humains se soucient sincèrement des autres, et ce dès la petite enfance.


L'égoïsme altruiste signifie essentiellement que pour être heureux et en bonne santé, il faut aider les autres. L'amour et la gratitude envers les autres conduisent à un plus grand sentiment de satisfaction et de sécurité (Luks & Payne, 2001).


Otake, Shimai, Tanaka-Matsumi, Otsui et Fredrickson (2006) décrivent la gentillesse comme une combinaison de trois composantes.


  • La motivation à être gentil avec les autres

  • La reconnaissance de la gentillesse chez les autres

  • L'adoption quotidienne d'un comportement gentil


Quelle est la relation entre la gentillesse et le bonheur subjectif ?


On peut utiliser l'échelle de bonheur subjectif. Elle mesure les expériences quotidiennes heureuses et malheureuses. Le questionnaire comprend également des éléments liés à la motivation, à la reconnaissance et au comportement.


On peut également demander aux participants de compter le nombre d'actes de bonté qu'ils accomplissaient chaque jour. Ils ont effectué cette tâche pendant une semaine. Les chercheurs ont utilisé la même échelle avant et après l'intervention. Ils ont également mesuré la gratitude en relation avec la réponse des participants au fait de recevoir de la gentillesse.


Voici leurs conclusions :


  • Les personnes heureuses ont obtenu de meilleurs résultats en ce qui concerne leur motivation à agir, ainsi que la reconnaissance et la mise en œuvre de comportements aimables.

  • Les personnes heureuses ont plus de souvenirs heureux dans la vie quotidienne, tant en termes de quantité que de qualité.

  • Le bonheur subjectif augmente simplement en comptant ses propres actes de bonté pendant une semaine.

  • Les personnes heureuses sont devenues plus gentilles et reconnaissantes grâce à l'intervention consistant à compter les actes de bonté.

  • (Otake et al., 2006)

L'un des défis de l'étude de la bonté réside dans sa définition. Un deuxième est de savoir comment la mesurer.

Rowland met en évidence des conclusions comme suit :


  • la tolérance bienveillante, un type de courtoisie quotidienne, d'acceptation et d'amour de ses semblables ;

  • la réactivité empathique, une prise en compte des sentiments d'autres individus particuliers ; et,

  • l'action fondée sur des principes, un comportement altruiste au sens large, qui est proactif et consiste à se comporter honorablement.

Il explique également que la recherche a révélé une autre caractéristique : la bonté fondamentale. Il s'agit de l'élément qui chapeaute les trois précédents. Ce sentiment primordial ressemble à l'empathie, mais implique également "des gestes actifs nés de sentiments chaleureux pour les autres" (Rowland, 2018).


Une chose que les chercheurs savent, c'est qu'être gentil et recevoir de la gentillesse est une bonne chose - pour tout le monde.





La psychologie de la gentillesse : Les personnes malheureuses sont-elles gentilles ?


Les personnes malheureuses peuvent-elles devenir gentilles ?


Les personnes heureuses sont-elles plus gentilles que les personnes malheureuses ?


Là encore, nous pouvons nous appuyer sur la recherche pour mieux comprendre le lien entre ces trois facteurs.


La bonté et la psychologie positive

Avant l'avènement de la psychologie positive, la recherche était centrée sur les comportements anormaux. L'accent était mis sur ce qui n'allait pas chez les gens et sur la façon de les réparer.


Les chercheurs en psychologie positive s'intéressent à ce qui fonctionne dans la vie des gens. Ils veulent savoir comment augmenter ces expériences afin que les gens puissent s'épanouir et se développer.


Les sujets explorés en psychologie positive sont nombreux, et divers. Lee Rowland (2018) considère que l'intérêt pour la gentillesse résulte de la combinaison de trois événements.


L'essor de la psychologie positive en tant que domaine légitime d'érudition.

Des preuves que l'empathie et l'altruisme sont innés.

Les cycles de nouvelles négatives frustrant tellement les gens qu'ils ont envie de bonnes nouvelles.

Le thème de la bonté est d'ailleurs très présent dans la Bible, le Coran et la Torah.


La recherche sur la bonté et la santé mentale

Il existe une pléthore de recherches sur ce sujet. Vous pourriez passer des semaines, voire des mois, à éplucher les revues scientifiques. Pour vous faire gagner du temps, voici d'excellentes informations qui résument l'essentiel de ce que savent les chercheurs.


La science de la gentillesse selon Random Acts of Kindness (en anglais)



Rowland et Curry (2019) ont également constaté que,


Après sept jours de réalisation d'actes de gentillesse, le bonheur augmente, et....

Il y a une relation positive entre le nombre d'actes de gentillesse et le niveau de bonheur que quelqu'un éprouve.

Faire des actes gentils et montrer de la gratitude peut être difficile pour certains, mais plus vous le faites, plus c'est facile. Vous serez également plus heureux et moins stressé à la fin de votre journée.


Les comportements prosociaux augmentent le bonheur et l'estime de soi.

Être gentil améliore la façon dont les autres vous voient et vous acceptent

La gentillesse permet de réduire les risques de maladie.

Les réseaux neuronaux liés à la récompense s'activent lorsque nous sommes gentils et lorsque nous voyons les autres faire preuve de gentillesse.

Il n'y a pas deux personnes qui expriment ou se comportent avec gentillesse de la même manière ou au même degré. Dans l'article de Tashjiian (2018), elle a également identifié que,


  • Les personnes ayant moins d'argent font preuve de plus de générosité, de charité et de serviabilité,

  • Les enfants qui sont plus sociaux ont un comportement plus prosocial.

  • la bonté est positivement liée à une meilleure autorégulation et à une moindre réactivité émotionnelle.

  • Les chercheurs du KindLab de Kindness.org ont réalisé une méta-analyse de 27 études expérimentales. Selon eux, la recherche soutient que la gentillesse a un effet significatif sur le bien-être.



  • La gentillesse est plus importante que l'attrait physique chez un partenaire potentiel.

  • Si un médecin faisait preuve d'empathie et de gentillesse, le rhume des patients interrogés raccourcissait d'un jour,

  • La gentillesse peut réduire les effets du stress,

  • La gentillesse envers les autres favorise l'épanouissement psychologique.

  • La gentillesse est un moyen efficace de réduire l'anxiété sociale au niveau de l'état.



Les principales caractéristiques et attributs d'une personne aimable



Il n'existe pas de liste scientifiquement validée de ce qu'il faut pour être une personne aimable. Ce que nous pouvons faire, c'est glaner ces informations à partir d'une variété de recherches. Voici une brève liste de traits qui reviennent souvent.


  • Traits de gentillesse

  • Empathie

  • Bonne capacité d'écoute

  • Social

  • Généreux

  • Charitable

  • Serviable

  • Courtois

  • Prendre du recul

  • Bienveillant/soignant




Devenez un citoyen scientifique pendant quelques minutes et explorez les questions suivantes.


Qu'ajouteriez-vous à cette liste ?

Quels critères utiliseriez-vous pour inclure votre/vos suggestion(s) ?


Comment les différences ou les similitudes culturelles vous aideraient-elles à déterminer ce qu'il faut inclure ?

Laissez un commentaire ci-dessous et faites-nous part de vos suggestions.



Les actes de bonté dans le monde sont nombreux. Qu'il s'agisse d'une personne qui cède son siège dans un train de banlieue bondé ou qui tire quelqu'un d'une voiture en feu, ils se produisent tous les jours.


Notre cerveau a tendance à se concentrer sur les aspects négatifs et à scruter l'environnement à la recherche de menaces. Nous devons être proactifs dans notre quête pour trouver et reconnaître les actes de bonté. Ils ne seront pas toujours extraordinaires, mais ils seront toujours nécessaires à notre survie.


Chris Peterson et Martin Seligman (2004) ont étudié les forces de caractère et les vertus présentes dans le monde entier. Ils ont reconnu que les environnements façonnent les traits de caractère d'une personne et peuvent donc changer.


La gentillesse est-elle une faiblesse ?

Les recherches ne soutiennent pas l'idée qu'être gentil, c'est être faible. Elle nous dit au contraire que la gentillesse nous rend plus forts mentalement et physiquement.






Pourquoi la gentillesse est-elle un trait de personnalité et de caractère important ?


Si vous voulez un monde plus heureux, commencez par la gentillesse. Elle est contagieuse, ralentit le vieillissement, est bonne pour votre cœur et améliore les relations.


Le Dr David Hamilton (2017) l'explique dans The five side effects of kindness (Les cinq effets secondaires de la gentillesse). Il dit que nous ne sommes pas des personnes égoïstes, nous avons évolué pour nous aider les uns les autres. Cela a conduit à des liens forts et à des taux de survie accrus.



La gentillesse est non seulement un trait de caractère important, mais elle est également essentielle à notre réussite en tant qu'espèce.


Hamilton explique comment l'ocytocine, produite lorsque nous exprimons de la gentillesse et de la compassion, nous aide.




La valeur de la gentillesse envers les autres




Le gouvernement bhoutanais mesure son succès en fonction du bonheur national brut (BNB). Les 4 piliers du BNB guident ses efforts.


Développement socio-économique durable et équitable

Bonne gouvernance

Préservation et promotion de la culture

Conservation de l'environnement

Les 9 domaines du BNB permettent une mesure plus spécifique des 4 piliers.


  • Niveau de vie

  • Éducation

  • Santé

  • Environnement

  • Vitalité de la communauté

  • Utilisation du temps

  • Bien-être psychologique

  • Bonne gouvernance

  • Résilience et promotion culturelles

La valeur de la gentillesse n'est pas mentionnée, mais il est clair qu'elle sous-tend de nombreux domaines.




Utiliser la bonté dans le leadership

Gay Haskins et Alison Gill (2018) ont mené une enquête auprès de 200 dirigeants d'institutions publiques et privées.


Ces dirigeants venaient du monde entier. Haskins et Gill voulaient comprendre comment les dirigeants percevaient leur rôle après la crise économique mondiale de 2008. Après cette crise et d'autres problèmes, la confiance dans les organisations publiques et privées s'est érodée au Royaume-Uni et aux États-Unis. Les chercheurs ont également voulu savoir quel rôle, le cas échéant, la gentillesse joue dans les opérations commerciales.




Le rôle de la bienveillance impliquait plusieurs actions (Haskins et Gill, 2018) :


  • favoriser un sentiment d'inclusion

  • tenir compte des problèmes personnels

  • traiter les autres avec respect

  • faire preuve de générosité en donnant et en recevant

  • prendre soin des autres et être à l'écoute

  • communiquer avec une touche personnelle

  • être transparent

  • expliquer les informations de manière logique

  • accorder du temps et une écoute active

  • valoriser les points de vue divergents

  • donner un feedback honnête et constructif

  • conseiller et encadrer

  • embrasser la diversité et la tolérance

De nombreux dirigeants considèrent la gentillesse comme une valeur fondamentale. Lorsqu'elle est considérée comme une valeur fondamentale et qu'elle est communiquée de manière cohérente, les employés sont plus heureux et plus productifs. Les performances financières augmentent également.


Il est important que les conseils d'administration et les dirigeants d'une organisation s'accordent sur les valeurs.

Haskins et Gill ont identifié quatre attributs clés des leaders bienveillants, à savoir


  • l'empathie

  • l'altruisme

  • le respect

  • l'équité





En sens inverse, les managers sans bienveillance donneraient une augmentation du stress des employés, ce qui contribue à des soins de santé élevés et à un taux de démission plus élevé.

le manque de lien entraîne une augmentation de la détresse psychologique.

Être gentil a eu l'effet inverse. Cela a également augmenté la confiance et le sentiment d'appartenance. Les leaders qui se sacrifient gagnent des employés loyaux et engagés. Ces employés sont plus amicaux et plus serviables.





La compassion est orientée vers l'action. Nous compatissons à la détresse d'une autre personne et agissons pour l'aider. Elle diffère de l'empathie, qui consiste à ressentir la douleur de la détresse d'une autre personne. Dans ce dernier cas, nous ne prenons pas de mesures pour redresser la situation.


Vous pouvez vous inquiéter pour un enfant qui a peur, prendre l'enfant dans vos bras pour lui offrir du réconfort (compassion), mais sans ressentir la peur de l'enfant (empathie).

Vous pouvez vous inquiéter du sort de personnes affamées et essayer de les soutenir (compassion) sans ressentir la faim (empathie).

Dans le cerveau, l'empathie et la compassion s'activent à des endroits différents. Les sentiments de détresse sont caractéristiques de l'empathie. Les sentiments de préoccupation et le désir de soulager la souffrance sont caractéristiques de la compassion.


La gentillesse et la compassion sont-elles la même chose ? D'après les définitions et les exemples précédents, on pourrait affirmer que oui.


Si vous vous faites un devoir de sourire aux gens (acte de gentillesse), cela pourrait-il être un acte de compassion ? Vous ne savez peut-être pas comment ce simple geste a réduit la souffrance d'une autre personne, mais cela ne le rend pas moins compatissant.


Peut-on être gentil mais pas compatissant ? Là encore, selon notre définition de la gentillesse, la compassion (un acte) est de la gentillesse.




Peut-être avez-vous un point de vue différent. Si c'est le cas, merci de la partager dans les commentaires.






Quelques gestes simples de gentillesse:


Créez un coin de la gratitude dans votre bureau ou votre classe. Vos collègues ou vos élèves peuvent afficher des messages sur les choses gentilles que quelqu'un a faites pour eux au cours de la semaine écoulée. À la fin de la semaine, discutez des messages en groupe.


Tenez un journal de gratitude . La recherche associe la gratitude au bien-être et à une meilleure santé. Challenge Bonheur a crée son journal de gratitude que vous pouvez acheter sur Amazon.


Achetez du café ou du thé pour la personne derrière vous dans la file d'attente. Vous pourriez faire naître un grand sourire sur le visage de quelqu'un en payant pour son infusion matinale.


Ramassez les ordures dans votre communauté, sur la plage ou sur les aires de jeux.


Rendez visite à des personnes âgées dans une maison de retraite voisine.

Appelez les gens seuls pour prendre de leurs nouvelles.





Quelle est votre geste de gentillesse préféré ? Racontez-le nous dans les commentaires. En faisant ce petit geste, vous inspirerez au moins une autre personne à vous imiter.






Posts récents

Voir tout

C'est quoi la bonne humeur ? La bonne humeur est un état d'esprit généralement joyeux et positif. Les personnes qui sont de bonne humeur sont généralement plus optimistes, plus confiantes et moins sus

Comment l'eczéma est-il lié au stress? L'eczéma ou dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui peut être déclenchée ou aggravée par le stress. Le stress peut altérer le fonctionnem

REVE DE FEU: pourquoi? Je fais souvent un rêve étrange et pénétrant, comme dit le poète...et j'aimerais tant le comprendre... Quelle est la signification d'un rêve de feu? Le feu est un symbole très p