UA-199771119-1
 
Rechercher

L'érotomanie, qu'est ce que c'est?

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Quelle est la définition de l’érotomanie ?


Parce qu’elle touche surtout les femmes et qu’elle fleure la passion amoureuse, alors qu'elle est une maladie dangereuse, l’érotomanie est une maladie psychiatrique pas tout à fait comme les autres.

Mise au rang des ‘délires passionnels’ par le Dr Clérambault en 1921 notamment au sujet du Cas Aimée, ou des ‘troubles délirants chroniques’ dans les manuels de psychiatrie plus récents, l’érotomanie est un trouble rare qui se fonde sur l’illusion délirante d’être aimé par un autre.

Mise en image dans de nombreux films, évoquée de nombreuses fois dans les émissions de télévision, l’érotomanie fascine autant qu’elle interroge.

Qui n’a pas quelque part dans son esprit une vision propre, un regard personnel sur cette maladie? Qui n’a jamais craint de se trouver à la frontière de cette folle passion destructrice ?


Quels sont les symptômes de l'érotomanie?


Les symptômes de l’érotomanie ou syndrome de Clérambault sont généralement les suivants :

- Le patient a des pensées obsédantes et envahissantes concernant une personne inconnue au prime abord qu’il/elle considère comme étant son/sa « amant/e idéal/e ».

- Le patient est convaincu que cette personne est amoureuse de lui/elle, alors que c’est généralement le contraire. Ses prétendus sentiments ne trouvent aucun écho.

- Le patient envoie des lettres d’amour, des e-mails, des textos ou des cadeaux à la personne en question, dans l’espoir de déclencher une relation amoureuse.


Que veut dire érotomane ?


L’érotomanie est un trouble mental caractérisé par une croyance erronée et fixe selon laquelle une personne est amoureuse de l’érotomane. L’érotomane est généralement obsédé par cette personne et est persuadé qu’elle lui rend son amour.

Pour démystifier les idées reçues, et clarifier le mystère de l’érotomanie, on fait le point sur cette passion vertigineuse par sa véhémence, et troublante par son intensité.

L’érotomanie est un trouble délirant chronique dominé par la conviction illusoire d’être aimé par un personnage public, connu ou de rang social plus élevé. Un regard, une parole, un geste venu de l’autre… et c’est la révélation du délire passionnel. Cet autre devient celui qui aime, qui se passionne pour l’érotomane, sans oser se l’avouer.

Le délire se base sur une série d’interprétations de faits et gestes réellement générés par la personne choisie, et plus rarement sur des hallucinations olfactives (odeurs) et tactiles tournant autour de la même thématique.

On dit de ce trouble qu’il est chronique, car il est durable dans le temps. Le pronostic est très variable et peu prévisible. Il évolue par phases et peut traverser des périodes de rémission où aucun symptôme n’est visible. Même s’il a tendance à récidiver, certains cas peuvent évoluer vers la guérison.

Bien que l’érotomanie ne soit de nos jours que rarement observée, cette maladie reste bel et bien réelle et continue à envahir la vie de celles qui en souffrent, et des objets d'amour de ces victimes, souvent personnalité publique.

Si la certitude passionnée d’être aimée est complètement illusoire, les arguments avancés gardent le plus souvent une certaine logique. Il n’est d’ailleurs pas rare que le sujet érotomane ait un train de vie en apparence normal et des comportements appropriés dans quelqu’autre domaine que ce soit.

Dans certains cas, l’érotomanie peut être secondaire à un autre trouble psychiatrique (schizophrénie, trouble bipolaire, etc.) ou à une maladie du cerveau. Dans ces cas, la présence d’autres symptômes aidera à faire la part entre une érotomanie primaire (pas de cause retrouvée), ou secondaire.

Très souvent, les patients sont des enfants issus d'une famille toxique qui ne leur a pas donné le soutien affectif pour s'en sortir.



Les 3 phases du délire érotomane:


Typiquement, l’épisode d’érotomanie se déroule en trois phases, d’expressions et de durée variables d’une situation à l’autre : les phases d'espoir, de dépit, puis de rancune.


La phase d’espoir


Une fois que l’amour de l’autre vis-à-vis de la malade est devenu une évidence indéfectible, celle-ci se lance dans une dévotion mue par un espoir fou. Le tout à la mesure des signes d’amour qu’elle croit déceler chez cet amoureux improbable.

Qu’il s’agisse de son médecin, d’un professeur, d'une personne célèbre ou d’un homme haut placé, l’érotomane n’hésitera pas à placer une énergie forcenée pour le voir, pour se faire voir, l’entendre et lui parler. Le moindre ‘signe’ pourra être interprété en sa faveur comme une preuve d’amour infaillible. Il ne veut pas me parler ? C'est qu'il craint de montrer son amour en public. Son regard s’est tourné vers moi ? J'ai lu un « je t’aime » dans ses yeux.

L’érotomane continuera à voguer sur son nuage imaginaire, jusqu’au jour où sa proie ne supportera plus ses espionnages intempestifs, ses troubles du comportements, ses intrusions, ses coups de téléphones répétitifs, et ses allusions malsaines. Les réseaux sociaux ont accru ces phénomènes de fixation, les sujets cherchant par tous les moyens à dialoguer avec les célébrités et les approcher.

Au-delà de l’indifférence puis de la réprimande, il arrive que la personne 'visée' par les délires passionnels de l'érotomane porte plainte, faute de n’avoir pu freiner les ardeurs de l’érotomane. Confrontée de force aux faits, cette dernière passe d’une attitude pleine d’espoir à une phase d’intense désappointement.


La phase de dépit puis de rancune


Très vite, la déception éclate et l’obsession tourne à la dépression.

L’espoir a laissé place à une tristesse et un vide profond, avec des épisodes dépressifs caractérisés plus ou moins ponctués de nouvelles tentatives de rentrer en contact avec l’objet du délire. Puis, de douleur en incompréhension, le dépit peut très vite se muer en rancune.

Cette troisième phase est la plus dangereuse, et il faut souvent protéger la potentielle victime par une hospitalisation de son agresseur.

L’énergie employée pour son amour imaginaire se renverse avec l'échec amoureux. L’érotomane explose et peut, pour se venger, devenir violente, menaçante contre le reste du monde. De coups de fils virulents, en lettre menaçantes, en passant par des dégâts matériels, la rancune n’a parfois pas de prix. En tout cas, pas celui de la dignité.

C'est la phase du passage à l'acte avec des idées de persécutions et d'éventuelles tentatives de meurtre. C’est pendant cette phase-là que l’agressivité, et donc la dangerosité, est la plus haute. Et c’est aussi pendant cette phase qu'une prise en charge médicale et des soins psychiatriques avec hospitalisation sont le plus souvent entrepris.


Comment devient-on érotomane ?


L’érotomanie est un trouble mental qui se caractérise par la croyance erronée qu’une personne est amoureuse de vous. Les érotomanes ont souvent du mal à distinguer la réalité de leur imagination et peuvent devenir obsédés par la personne qu’ils considèrent comme leur amant imaginaire. Ce sont des personnes qui n'ont souvent reçu de la part de leurs parents que le strict minimum affectif et sont perdues dans la vie.


Comment reconnaître une personne érotomane ?


Les érotomanes choisissent souvent des hommes dans la force de l’âge souvent inaccessible, souvent des personnages publics, qu'elles espèrent séduire en étant une femme plus jeune. Elles nourrissent des sentiments passionnés et peuvent être prêts à tout pour être avec celui ou celle qu’elles considèrent comme leur âme sœur, même si cela implique de commettre des actes délictueux.

C'est l'opposé de la personne paranoïaque qui se manifeste par une méfiance exagérée à l'égard des autres, avec une interprétation négative et agressive de tout.


Pourquoi devient-on érotomane ?


Il n’y a pas de réponse unique à cette question. Les érotomanes sont généralement des personnes très seules, dépourvues de réseaux personnels et ayant peu d’estime d’elles-mêmes. Ils voient dans l’objet de leur désir une personne inaccessible et parfaite, et développent une obsession à son égard.


Comment soigner l'érotomanie ?

L'érotomanie est une pathologie mentale qui se caractérise par une conviction erronée et persistante selon laquelle un autre individu est amoureux de soi. Les érotomanes sont généralement des femmes qui ont des idées fixes au sujet d'un homme célèbre ou d'un homme qu'elles ont rencontré brièvement.


Comment traiter l'érotomanie ?

Il n'existe pas de traitement spécifique pour l'érotomanie, mais les troubles associés peuvent être traités avec succès dans le cadre d'une prise en charge médicale. Le traitement de l'érotomanie doit être multidisciplinaire et inclure une thérapie psychodynamique, une thérapie comportementale et, dans certains cas, des médicaments.


Comment guérir de l'érotomanie ?


Il n'existe pas de traitement spécifique à l'érotomanie et le pronostic est souvent réservé. Les érotomanes ont généralement peu de relations sociales et vivent dans un monde imaginaire. Le traitement doit donc faire appel à une thérapie cognitive et comportementale pour aider la personne à mieux gérer ses relations sociales et à développer une vision plus réaliste de la vie.


Comment s'appelle une personne qui ne s'aime pas ?


Un misanthrope, quelqu'un qui fuit la compagnie des autres. Les érotomanes sont très souvent des individus solitaires, voire misanthropes.


Qui est touché ?


La cause du trouble n’est pas encore très bien comprise. Il est possible que des anomalies neurobiologiques, voire génétiques, puissent être en partie responsables, mais les études en cours ne les ont à ce jour pas identifié précisément.

D’autres hypothèses, d’ordre psychanalytique, attribuent l’origine de l’érotomanie à une carence affective vécue dans l’enfance. Cependant, cet élément ne peut, à lui seul, provoquer une érotomanie, et ne peut donc être qu’un facteur parmi d’autres favorisants l’éclosion de ce trouble.


Ne pas confondre avec la maladie d'amour...


L'érotomanie est comme on l'a vu une forme de délire paranoïde dans lequel la personne est convaincue qu'une personne célèbre, généralement de rang social élevé, est amoureuse d'elle. Elle est dans l'incapacité de déterminer si cet amour est réciproque, et agit en conséquence pour tenter de provoquer un contact avec l'objet de son obsession. Ce n'est pas une maladie d'amour ou un chagrin d'amour...

L’érotomanie ne doit pas non plus être confondue avec la nymphomanie qui est plutôt liée à une exagération pathologique des désirs sexuels. L’érotomanie n’y ressemble pas puisque l’histoire vécue (imaginée), plus attachée à la passion amoureuse fantasmée qu’à la sexualité, est le plus souvent platonique.

D’autre part, certaines ‘fixations passionnelles’ temporaires peuvent s'apparenter à l’érotomanie, notamment dans la phase d’espoir et de dépit. Cependant, l’acceptation du refus de l’autre est beaucoup plus rapide et ne laisse que rarement place à une phase de rancune. De même, les fixations amoureuses d’adolescents fans de tel professeur, sportif ou de telle star sont très fréquentes et ne relèvent aucunement de l’érotomanie. C’est seulement leur caractère prolongé, obsessionnel et clairement inadapté qui doit inquiéter.


Les traitements de l'érotomanie chez la femme (ou chez l'homme)


La consultation psychiatrique est indispensable. Elle débutera en cabinet lorsque la situation reste stable et gérable, ou en hôpital, si le cas est critique. Si la personne malade refuse les soins, il sera parfois nécessaire de l’hospitaliser d’office ou à la demande d’un tiers. Certaines techniques de réadaptation sociale peuvent être utiles, comme le soutien à la recherche d'une profession, ou l'encouragement à une activité créative.

Il faut surtout isoler la victime qui a été en danger et doit refuser tout contact.

Par la suite, une psychothérapie devra être entreprise pour tenter de soigner le trouble en profondeur. La psychanalyse est plutôt déconseillée, bien que cela reste discuté.

Un traitement médicamenteux, à base d’antipsychotique, est le plus souvent nécessaire pour juguler le délire, ou pour atténuer l’agressivité.


Quel est l'exemple célèbre d'érotomanie?


L'érotomanie est un trouble mental dans lequel une personne croit que quelqu'un d'autre est amoureux d'elle, alors qu'en réalité, cette personne n'éprouve aucun sentiment amoureux pour elle. Les exemples célèbres d'érotomanie comprennent le cas de John Hinckley, Jr., qui a tenté d'assassiner le président Ronald Reagan en 1981 dans l'espoir d'attirer l'attention de l'actrice Jodie Foster.


Quel est le meilleur test pour identifier l'érotomanie?


L'érotomanie est une forme de délire paranoïde dans lequel la personne est convaincue que l'autre personne est amoureuse d'elle. Il existe plusieurs tests qui peuvent aider à identifier l'érotomanie, mais le plus couramment utilisé est le Test de l'Erotomanie de J.F.K. Ce test consiste à poser une série de questions à la personne afin de déterminer si elle est capables de distinguer la réalité de la fiction.


Les films à voir sur des délires érotomaniaques:


> Anna M. (2007) de Michel Spinosa, avec Isabelle Carré et Gilbert Melki. Un film magnifiquement interprété qui retrace le cheminement d’une érotomane.

> A la folie, pas du tout (2001) de Laetitia Colombani, avec Audrey Tautou et Samuel Le Bihan. Un film délicieux et étonnant, à voir absolument

> Ca brule (2006) de Claire Simon, avec Camille Varenne, Gilbert Melki. Un film bouleversant dans le Sud de la France dans une période d'incendies.

> Fatal attraction d'Adrian Lyne 1987 avec Glenn Close et Michael Douglas











Posts récents

Voir tout

C'est quoi la bonne humeur ? La bonne humeur est un état d'esprit généralement joyeux et positif. Les personnes qui sont de bonne humeur sont généralement plus optimistes, plus confiantes et moins sus

Comment l'eczéma est-il lié au stress? L'eczéma ou dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui peut être déclenchée ou aggravée par le stress. Le stress peut altérer le fonctionnem

REVE DE FEU: pourquoi? Je fais souvent un rêve étrange et pénétrant, comme dit le poète...et j'aimerais tant le comprendre... Quelle est la signification d'un rêve de feu? Le feu est un symbole très p