UA-199771119-1
 
Rechercher

Comment lâcher-prise?


Depuis deux ans, nous traversons des épreuves, personnelles, professionnelles, le Covid-19 et la guerre en Ukraine, nous ont rappelé que l'histoire se répétait et que des évènements dramatiques à répétition pouvaient transformer notre quotidien. Nous sommes moins confrontés aux autres, plus isolés qu'avant, depuis les confinements, le télétravail, la distanciation sociale.

Il en ressort, une plus grande fragilité psychologique et un sentiment d'impuissance. Les données du Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire publiées le 23/11/21 montrent que 16% d'entre nous sont dans un état dépressif, 26% montrent un état anxieux et 70% des répondants ont des troubles du sommeil. On se retrouve parfois à se cogner avec des choses impossibles, à se heurter à des blocages, alors qu'on voudrait avancer...


Dans le même temps, sur Tiktok ou Youtube, régulièrement, on nous invite à réfléchir sur le processus de "lâcher prise" dans nos vies.


Comment lâcher prise quand tout nous inquiète et qu'on reçoit une sollicitation par seconde dans les réseaux sociaux? Comment faire face à une situation douloureuse, comment gagner en liberté, en légèreté, comment mieux lâcher-prise avec les galères du quotidien?


Quel peut-être l'impact du lâcher-prise sur notre bien-être et notre humeur? Peut-on se sentir moins stressés en regardant l'actualité ou les choses autour de soi d'une manière différente? Était-ce cathartique de se défaire de quelque chose ? Y a-t-il eu des bénéfices physiques et émotionnels au lâcher-prise? Le développement personnel aide-t-il ?


Cet acte de lâcher prise pourrait s'appliquer à de nombreux domaines différents de notre vie. Il pourrait s'appliquer au lâcher prise de choses positives dans notre vie, (un mariage heureux, un emploi, une amitié) que nous pourrions alors pleurer comme une perte, et de choses négatives, (des galères professionnelles, financières, une amitié toxique) que nous pourrions ressentir comme un énorme soulagement, comme un fardeau enlevé, mais il pourrait également s'agir d'exercices pour lever le poids des évènements qui pèsent sur notre moral.


1/ Le lâcher prise des relations aux autres

Il peut s'agir d'effacer une relation qui ne vous satisfait plus et qui peut être toxique,

Les histoires d'amour et les vieux souvenirs sont aussi des choses bloquantes. Parfois, on ne parvient pas à les remplacer, parce qu'on a crée une routine...


2/ Le lâcher prise des habitudes de vie

Il peut s'agir de laisser tomber un rêve que vous aviez pour votre avenir et de devoir accepter et faire le deuil de cette déception.

Il peut s'agir non pas seulement de se débarrasser d'une amitié toxique mais il peut aussi falloir changer une ancienne façon de penser à soi ou au monde. Par exemple: je n'arrêtais pas de me comparer à mes amies, je vais tenter de me détacher de ce regard insatisfait que je portais sur moi.

Cela peut porter aussi sur une habitude qui ne vous sert plus ou qui peut même vous nuire (comme fumer, boire ou manger trop ou de l'addiction aux jeux video), ou d'un travail qui ne vous convient plus. Il peut également s'agir de se déconnecter des réseaux sociaux, de la comparaison permanente qu'ils induisent...


3/ Le lâcher prise des attentes des autres

Il peut s'agir de se débarrasser de la culpabilité liée aux attentes élevées qu'on nous a fixées (parents, amis, professeurs) et que nous n'atteignons jamais, et de les remplacer par des objectifs plus réalistes.


Vivre dans le présent est plus difficile que de s'accrocher au passé. Nous finissons par être alourdis plutôt qu'allégés par nos expériences de vie quotidienne.


Pourquoi le lâcher-prise est-il si difficile à réaliser ?

Voici plusieurs raisons pour lesquelles il est difficile de lâcher prise et de passer à autre chose.


  • Vous avez peur du changement

Le lâcher-prise est difficile car cela signifie que vous devez vous libérer de certains aspects de votre passé. Des choses qui sont devenues une partie de vous-même: une relation étouffante avec votre mère, un lien pervers avec un amoureux, une habitude de boulimie...

Parfois, même si vous vouliez évoluer, c'est l'autre qui vous maintient dans une situation inconfortable. Parfois, vous êtes dépendant affectivement, professionnellement et il vous semble plus facile de ne pas bouger et de ne pas prendre de risques. Parfois, vous avez réussi à vous ajuster assez difficilement et recommencer à vous adapter vous rend rétif au changement.

De nombreuses recherches psychologiques suggèrent que nous exerçons tous une résistance au changement.


  • Vous avez une faible estime de vous-même et vous manquez de confiance en vous

Vous faites peut-être partie des personnes qui ont toujours tendance à se déprécier. Vous pensez probablement que vous auriez du évoluer, que vous n'avez pas su, pas vu et que vous méritez (un peu) les difficultés que vous rencontrez. Ou alors, on a fini, dans votre entourage pour vous le faire croire...

Arrêtez de vous déprécier, il faut savoir que cela pourrait conduire à des maladies physiques comme les maladies cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux, la dépression , ou même le suicide.

Pour réaliser vos rêves et réussir, parce que vous en avez toutes les capacités, il faut croire en vous.


  • Vous avez du mal à vous libérer de l'emprise que les autres ont sur vous

Vous savez équilibrer les choses, relativiser mais autour de vous, on a tendance à vous mettre des freins, à vous rendre la vie plus difficile.



Comment réussir à lâcher prise, comment tourner la page?


Ces quatre étapes expliquent exactement comment lâcher prise, afin que vous puissiez traverser vos journées avec un sentiment de plus grande harmonie.


1. ACCEPTEZ-VOUS INCONDITIONNELLEMENT


Cela peut sembler contre-intuitif, mais la première étape du lâcher-prise consiste à accepter qui on est, son apparence, sa façon d'être. L'acceptation plante une petite graine de changement en insufflant à toute situation un amour inconditionnel, elle permet de calmer son mental et de se regarder avec plus d'indulgence.


Pratiquez l'auto-compassion même si cela vous semble difficile après avoir été cruel.le avec vous-même. Ne vous demandez pas pourquoi vous êtes si critique envers vous-même mais comment mieux vous aimer?

Plutôt que de se répéter je n'y arrive jamais, rien de ce que je fais n'est assez bien, je n'aime pas tel trait, tel caractère, restez focus sur ce que vous aimez.

Le développement personnel est précieux pour ce problème: en pratiquant la gratitude, l'auto-compassion, la méditation, on peut apprendre à travailler: gardez cette idée : "J'ai besoin de me regarder (corps et âme) avec bienveillance".


2. VOUS AVEZ LE CHOIX


Soyez libre d'écrire votre avenir. Écrivez exactement ce que vous voulez laisser tomber et ce par quoi vous voulez le remplacer. Concentrez-vous chaque jour sur les émotions que vous ressentez et les sensations physiques de ce vers quoi vous avez l'intention de vous diriger. Si vous voulez vous débarrasser de l'autocritique, portez votre attention sur l'acceptation et la bienveillance. Si vous voulez vous débarrasser d'un souvenir douloureux, méditez et portez votre attention sur un projet manuel, une activité avec des proches pour cesser de ruminer mais vous tourner vers l'avenir.

Travaillez cette idée et faites des exercices: "Il y a de la place pour moi dans ce monde, je veux trouver ma place ici ou là."


3. CRÉEZ UN RITUEL DE LÂCHER PRISE


L'étape suivante du lâcher-prise consiste à créer un rituel qui vous permet de vous libérer symboliquement Vous pouvez mettre votre intention en pratique de différentes manières. Allumez une bougie, cueillez des fleurs, déposez un caillou dans un lieu symbolique. Cuisinez avec une intention, faites un feu, jetez votre mauvaise pensée dans le feu. Prenez un bain, écoutez de la musique, récitez un poème, à voix haute. Prenez un thé, regardez la nature. Répétez une action qui vous fait du bien.

Faites des exercices de kif quotidien, offrez-vous des petits moments égoïstes juste pour vous.


4. AYEZ CONSCIENCE DE VOTRE BIEN-ETRE

Le bien-être signifie que vous avez une vie avec un but, un sens et une direction, basés sur vos propres croyances, où vous utilisez vos talents et votre potentiel personnels, gérez bien les situations de votre vie, avez des relations positives et vous acceptez vous-même.

Lisez des livres pour trouver votre voie, ce que vous aimez vraiment.

Trouvez les meilleurs livres de développement personnel ( en général les éditions La Martinière, les Editions Odile Jacob, les éditions Pocket et Dunod)

Faites du sport : vous verrez rapidement combien les exercices sportifs, en pleine nature génèrent des endorphines qui luttent contre le stress physique ou psychologique. Un esprit sain dans un corps sain, c'est une réalité.

Consultez un psychologue ou un professionnel de santé.



Se libérer du stress peut être cathartique. Remplacer les relations, les situations et les schémas de pensée négatifs par des schémas positifs peut nous aider à voir les choses d'une manière nouvelle.


Vous pourrez constater que les douleurs musculaires, les maux de tête, vos insomnies, ont tendance à disparaître, et que vous avez plus d'énergie et d'envies.


Comment se passe le passage d'un état à un autre?


Elisabeth Kübler-Ross qui a beaucoup travaillé sur les leçons de vie , le chagrin et le deuil présente en cinq étapes le deuil. Bien que son livre traite spécifiquement des étapes du deuil, de nombreux psychologues ont utilisé ce modèle pour expliquer le processus de lâcher prise, car il décrit les réactions émotionnelles et psychologiques des personnes confrontées à une maladie mortelle ou à une situation qui change profondément leur vie.

Ces 5 étapes sont les suivantes: : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l'acceptation


  1. Le déni ou le refus d'accepter l'existence de cette réalité.

Vous avez appris une maladie incurable, la perte d'un être cher, les tromperies d'un compagnon, vous êtes en état de choc, comme paralysé.e. La phase de déni est généralement de courte durée. Peu de temps après y être entré, la plupart des gens commencent à accepter la réalité.


2. La colère.


Vous acceptez mais vous êtes révolté.e. Pour la plupart des gens, le stade de la colère est généralement de courte durée. Cependant, vous pouvez aussi ne jamais accepter cette souffrance.

3. Le marchandage.


Vous vous accrochez à un espoir irrationnel même si les faits disent le contraire. Vous croyez qu'il y aurait peut-être une autre solution, un traitement, un miracle. Ce n'est pas un déni, c'est un espoir même minime, qui peut vous conduire à des prières, des pensées magiques, des milliers de pensées ruminantes.


4. La dépression.


Vous ne l'avez pas encore complètement accepté, mais vous savez en votre for intérieur qu'il n'y a rien à faire, et qu'il va falloir surmonter après les larmes, cet immense chagrin. Vous n'avez pas la recette, mais vous savez qu'il faudra apprendre à accepter.


5. L'acceptation.


La dernière étape du lâcher-prise est l'acceptation. C'est une étape caractérisée par la paix intérieure, malgré le chagrin, les regrets, les mots et les actions qu'on aurait voulu faire, vous trouvez le ressort de l'acceptation. Vous allez pouvoir avancer dans votre vie.



Nos 17 Conseils pour le lâcher-prise:


Nous avons chacun une façon différente de vivre avec une blessure d'âme, une douleur physique ou morale. Certains ont l'air plus doués que d'autres pour vivre avec un tel poids, mais souvent on ne sait pas bien ce que l'autre vit intérieurement... voici 17 conseils pour vous aider à lâcher prise.


1. Sachez identifier la source du mal

Prenez un peu de temps pour analyser ce qui vous arrive. Faites l'exercice: pouvez-vous écrire en une phrase ce qui vous bloque et vous empêche d'avancer?


2. Créez un mantra positif pour contrer l'émotion

Le fait d'avoir un mantra que vous vous répétez dans les moments douloureux peut vous aider à recadrer vos pensées. Tiens, te revoilà.."Sois sage, ô ma douleur et tiens toi tranquille" dit Baudelaire.


2. Créez une distance physique

Si quelqu'un ou quelque chose vous heurte ou vous plaise, tenez-vous à l'écart.


3. Soyez indulgent envers vous-même

Vous n'y arriverez pas en une fois, prenez le temps. Cette histoire a besoin de temps .


4. Faites votre propre travail ou faites vous aider par un psychologue

Il est important de se concentrer sur soi-même. Vous devez faire le choix d'aborder la souffrance que vous avez subie, puis de savoir la mettre à distance. Il y a besoin de travail et d'accompagnement.


5. Apprenez la méditation et pratiquez la pleine conscience

Plus nous nous concentrons sur le moment présent, moins notre passé ou notre avenir a d'impact sur nous. La méditation a des pouvoirs extraordinaires pour mettre à distance ce qui vous envahit, et vous ancrer.



6. Aimez-vous mieux et plus

Si votre première réaction face à votre incapacité à vous défaire d'une situation douloureuse est de vous critiquer, il est temps de faire preuve de gentillesse et de compassion envers vous-même. Faites vous confiance enfin.



7. Laissez les émotions négatives s'exprimer, ne soyez pas toujours dans le contrôle

Si votre peur et votre stress vous paralysent, faites un exercice. Assis en tailleur, ouvrez la bouche et tirez la langue dans un rugissement de lion. Recommencez l'exercice. Souriez, c'est le lieu pour retrouver une énergie nouvelle.



8. Suivez votre instinct

Chassez les idées noires.Ecoutez votre corps plus que vos pensées, dansez, marchez, respirez, brisez l'agitation fébrile.


9. Acceptez que l'autre ne s'excuse pas

Attendre des excuses de la part de la personne qui vous a blessé ralentit le processus de lâcher prise. Soyez focus sur vous et non pas sur l'autre, puisqu'on ne peut jamais changer l'autre. En revanche, on peut tout changer pour soi!


10. Prenez soin de vous

Lorsque nous souffrons, nous avons souvent l'impression qu'il n'y a rien d'autre que la douleur. Prendre soin de soi peut consister à fixer des limites, à dire non à certains, oui à d'autres, à apprendre des choses nouvelles, à faire les choses qui nous apportent de la joie, à prendre soin des autres, à s'ouvrir différemment au monde. Cassez votre routine. Changez de coiffure, de vêtements, re-décorez chez vous, faites de l'exercice.


11. Faites de nouveaux apprentissages, et des choses manuelles.

Dans son livre Eloge du carburateur, le philosophe Matthew B. Crawford, explique que les activités manuelles lui ont permis de sortir de la dépression, alors qu'un travail intellectuel peut se révéler pauvre et déresponsabilisant. En fabricant avec ses mains, on trouve plus de satisfactions immédiates. Notre vie quotidienne retrouve de la saveur.


12. Entourez-vous de personnes qui vous font du bien

Ce conseil simple mais puissant peut vous aider à surmonter de nombreuses souffrances. Ne gardez pas tout pour vous, n'ayez pas honte de vos peines, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que nous surmontions nos blessures seuls. Même si certains ne savent pas écouter, trouvez les proches qui sont disponibles pour vous, ont traversé le même problème et sauront vous entourer.


13. Osez parler (et sachez écouter)

Vous n'avez peut-être pas appris la communication, mais vous pouvez progresser. Sachez mieux formuler votre pensée, ne ruminez pas, et écoutez les avis de vos proches.


14. Donnez-vous la permission de tourner la page et de (vous) pardonner

Le pardon est essentiel au processus de guérison, car il vous permet d'évacuer la colère, la culpabilité, la honte, la tristesse ou tout haine recuite. Tourner la page, cela ne veut pas dire oublier, mais cela veut dire s'attaquer à un autre chapitre, écrire un autre livre, enterrer sa peine, pour prendre un nouveau sentier?


15. Prenez les choses avec humour et légèreté

Remettez en jeu vos anciennes croyances, soyez moins dans le contrôle permanent, pour laisser les évènements, le hasard de la vie agir. Tirez les dés, faites vos jeux! Tout peut arriver et c'est un sentiment joyeux!


16. Demandez l'aide d'un professionnel

Si vous avez du mal à vous débarrasser d'une expérience douloureuse, il peut être utile d'en parler à un professionnel de santé, un psychologue ou un psychanalyste. Il est parfois difficile de mettre en œuvre ces conseils par soi-même, et vous avez besoin d'un professionnel expérimenté pour vous guider dans ce processus.


17. Félicitez-vous pour les progrès accomplis et célébrez les petites victoires que vous remportez.

En pratique, personne ne vous doit rien, mais vous allez vite apprendre à vous récompenser!


A lire:

Foutez-vous la paix! et commencez à vivre par Fabrice Midal Pocket

Les 7 étapes du lâcher-prise par Colette Portelance

Les Clés du lâcher-prise par Guy Finley Pocket

Leçons de vie : Comprendre le sens de nos désirs, de nos peurs et de nos espoirs Elisabeth Kübler-Ross et David Kessler Poche