UA-199771119-1
 
Rechercher

C'est la notion de sens du travail (la difficulté de trouver un "Pourquoi") qui impacte le plus

Interview de Charles de Fréminville

Pourquoi avoir crée un instrument de mesure du Bonheur au travail?


D'abord parce que cela répond à un besoin social fort et grandissant. Selon une étude Ipsos-BCG de 2018, pour 87% des jeunes diplômés le bien-être au travail est un critère "très important" dans le choix de leur employeur. Et comment améliorer un sujet aussi primordial sans se doter d'un indicateur clair et factuel? Notre mission est d'aider les entreprises à réinventer leur dialogue interne avec des sondages collaborateurs courts, ludiques et fréquents. Les résultats sont agrégés par équipe en temps réel sur une plateforme pour les RH et managers pour suivre le pouls des équipes en continu. En plus de ce logiciel, nous apportons du conseil pour faire vivre l'outil et animer les résultats. Ensuite pour des raisons personnelles, j'ai expérimenté cette méthode d'enquêtes collaborateurs courtes et fréquentes lors de mon expérience de consultant. C'est en voyant l'impact "win-win" pour le collaborateur comme pour l'entreprise que j'ai voulu créé Bloom at Work.

Quelles sont les habitudes des gens heureux?


Chacun sa propre recette ! Pour découvrir les habitudes qui vous conviennent le mieux, il faut sans doute faire un peu d'introspection et ne pas avoir trop d'a-priori ;) Une habitude que j'aime beaucoup à titre personnel est le fait de tenir un carnet de gratitude dans lequel chaque soir je note 3 pensées positives sur ma journée. Cela aide notre cerveau à se concentrer sur le positif ! Pour aller plus loin, je vous conseille le livre du professeur d'Harvard Shawn Achor : The happiness Advantage !

Quel est l'impact du Covid et du confinement sur le bonheur au travail?


Depuis la crise du Covid, Bloom at Work a mesuré le bien-être au travail (terme que nous préférons à bonheur) dans près de 200 entreprises.

Si les premières semaines du confinement de mars ont été bien vécues, le moral a chuté à mesure que le confinement durait. Le manque de lien social en était la principale cause.

Lors du déconfinement, les équipes marquaient encore quelques appréhensions pour leur santé mais appréciaient grandement la liberté retrouvée.

Le reconfinement, combiné à l'effet saisonnier de l'automne (période où le bien-être est le plus bas de l'année), a impacté négativement le moral.

Aujourd'hui c'est la notion de sens du travail (la difficulté de trouver un "Pourquoi") qui impacte le plus du moral).


A propos de Charles de Fréminville CEO et Co-founder Bloom


Posts récents

Voir tout

Connaissez-vous l'hypnose erycksonienne?

L’hypnose ericksonienne est pratiquée aujourd’hui dans certains centres de soins, chez des thérapeutes pour traiter des maux du corps, comme ceux de l’esprit. Si cette discipline peut paraître énigmat

La dyslexie

Quelques définitions La dyslexie est un trouble spécifique isolé de la lecture, elle entraîne une dysorthographie qui est un trouble spécifique isolé de l’orthographe Il ne faut pas confondre la dysle